Total Views: 916

Comment faire un glossaire de mémoire ?

Table des matières

Il n’est pas rare lors de la rédaction d’un mémoire que le candidat emploie des mots et expressions assez techniques et relatifs à sa discipline. D’ailleurs même, il est conseillé de rédiger avec la terminologie de la discipline pour prouver qu’on maîtrise son sujet. Selon la méthodologie de rédaction de mémoire, il est recommandé de regrouper tous ces termes dans une partie dénommée « glossaire » . Il s’agit d’une forme de lexique qui a pour but de faciliter la compréhension du mémoire même à des personnes qui ne sont pas de la discipline. Le glossaire est une partie très importante et dans cet article, nous avons décidé de vous donner des astuces pour bien le rédiger.

🤔 Qu’est-ce qu’un glossaire dans un mémoire ?

Etymologiquement, ce mot fait référence à la langue. Dans le cadre du mémoire, le glossaire est un ensemble de mots, expressions qui se rapportent à une discipline spécifique. En d’autres termes, parler du glossaire revient à évoquer le vocabulaire d’un domaine en particulier. C’est une partie où l’on donne les définitions des mots-clés évoqués dans le document afin de le rendre plus compréhensible, spécialement pour les non-initiés. Ainsi, à travers les explications du glossaire, un lecteur pourra aisément comprendre la quintessence d’un mémoire.

Pourquoi est-il important d’inclure le glossaire dans un mémoire ?

En réalité, le glossaire a une fonction explicative. Généralement, il est recommandé aux étudiants de rédiger leur mémoire en employant des termes techniques, relatifs à la discipline. Cela démontre qu’ils ont non seulement une bonne maîtrise de la discipline, mais aussi de leur sujet.

Cependant, le mémoire ne se rédige pas uniquement pour des fins académiques. Votre travail sera lu par des amis, des membres de la famille, et par d’autres personnes qui ne sont pas forcément des érudits de la discipline. Le glossaire aura pour objectif d’apporter des précisions ou des éclaircissements aux zones d’ombre qu’ils pourraient avoir pendant la lecture. Il sera question pour vous d’expliquer en des termes simples les mots complexes que vous avez utilisés.  Pour cela, vous pouvez utiliser des synonymes si vous estimez qu’ils sont plus faciles à comprendre.

🔍 Quand faut-il utiliser le glossaire dans un mémoire ?

Le glossaire est nécessaire lorsque pendant la rédaction du mémoire, de nombreux termes techniques ont été évoqués. Ces termes peuvent être compris par des personnes familières au domaine, mais il sera plus difficile pour une personne étrangère de les comprendre. Le glossaire est une partie importante du mémoire, car elle facilitera la lisibilité et la compréhension par n’importe quel lecteur. Il est donc sollicité à chaque fois qu’un lecteur non-familier du domaine lira votre document.

Il est à noter par ailleurs que le glossaire permet de remettre certains mots dans leur contexte. Il existe en effet des mots transversaux qui sont utilisés par plusieurs disciplines. À travers le glossaire, il est donc question de remettre ces mots dans leur contexte, afin d’éviter toute ambiguïté. 

📑 Où placer le glossaire dans un mémoire ?

Cependant, il est important de bien savoir où mettre le glossaire dans un mémoire selon la structure. Rappelons que cette structure n’a pas qu’une valeur esthétique, mais elle contribue aussi à la cohésion et à la compréhension du document.

Étant donné que le glossaire a pour objectif d’expliquer la terminologie technique utilisée dans le mémoire, il est important de le placer au début du document. De manière plus précise, vous pouvez l’inclure après le sommaire du mémoire, ou encore après la liste des tableaux et figures. Toutefois, si votre document contient une liste d’abréviations, le glossaire devra se situer après cette liste. C’est donc dire que c’est la dernière partie que l’on doit retrouver avant l’introduction du mémoire. De cette manière, le lecteur en parcourant les premières pages saura qu’il dispose d’un support sur lequel il pourra s’appuyer en cas d’incompréhension.

✒️ Comment faire un glossaire de mémoire étape par étape ?

Si vous avez vraiment compris l’importance du glossaire dans un mémoire, vous conviendrez qu’il ne faut surtout pas le réaliser avec légèreté. Pour vous aider à le réaliser méthodiquement, de telle manière qu’il atteigne son objectif, il y a quelques étapes à suivre.

La sélection des mots

Faire un glossaire, c’est bien, mais il ne sert à rien de réaliser un glossaire avec des mots qui n’ont aucune portée significative. Rappelez-vous que son objectif est de rendre la compréhension du document plus facile, particulièrement pour le profane. Par conséquent, la sélection des mots à expliquer doit se faire avec soin.

Contrairement au lexique qui a une portée plus large, le glossaire se focalise sur des termes précis d’un domaine. Ainsi, pendant la rédaction du mémoire, vous pouvez relever progressivement sur un brouillon ou un autre support, l’ensemble des mots dont vous estimez l’explication nécessaire. De cette manière, il y a moins de risque d’oublier des mots importants.

La définition des mots sélectionnés

Après avoir sélectionné tous les mots dont vous avez estimé l’explication nécessaire, la prochaine étape consistera à les définir. Pour la définition de ces mots, vous pouvez vous fier à vos supports de cours, au dictionnaire de la discipline, ou encore à vos propres connaissances.

Le plus important est de donner des définitions correctes et faciles à comprendre. Pour cela, vous pouvez faire des recherches supplémentaires qui vous aideront à mieux expliquer les termes. Lorsqu’elles ne viennent pas de vous, vous pouvez mettre les références des définitions et explications que vous donnez.

La structuration

C’est une étape tout aussi importante que les précédentes. Après avoir sélectionné les mots et après les avoir définis, il est important de bien les structurer pour faciliter la compréhension. Le format de présentation que nous préconisons, c’est l’usage de tableaux à 2 entrées. D’autre part, l’organisation est de rigueur pour faciliter le repérage du lecteur. Ainsi, il est recommandé de classer les mots par ordre alphabétique.

L’insertion du glossaire dans le mémoire

Après avoir terminé la structuration de votre glossaire, il ne restera plus qu’à l’insérer dans le document. Rassurez-vous simplement qu’aucun mot ou définition n’ait été oublié. Vérifiez également que les définitions sont exactes et qu’elles ne contiennent aucune faute.

❌ Quelles sont les erreurs à éviter dans un glossaire ?

Notons avant tout que le glossaire est une partie très importante mais pas obligatoire d’un mémoire. Il n’est indispensable que lorsqu’il existe plusieurs mots complexes qui nécessitent une explication. S’il n’y en a pas suffisamment, vous pourrez simplement faire des annotations en bas de page pour expliquer les mots.

Par contre, si votre mémoire contient un nombre important de mots techniques, le glossaire devient nécessaire. Et dans ce cas, vous devrez le réaliser en évitant de commettre les erreurs suivantes :

  • Introduire des abréviations : il ne doit contenir que des mots spécifiques. S’agissant des abréviations, il est préférable de créer une autre partie pour les regrouper.

  • Créer un glossaire touffu : l’objectif de cette partie est de faciliter la compréhension du document, alors contentez-vous d’expliquer uniquement les mots techniques et difficiles à comprendre.

  • Donner des explications complexes : lorsqu’un lecteur décide de recourir au glossaire, c’est parce qu’il a besoin d’être éclairci. Alors évitez de donner des définitions ou explications que le lecteur aura de la peine à comprendre.

  • Positionner le glossaire à la fin du mémoire : il doit toujours se trouver au début du document, juste avant l’introduction.

comment faire un glossaire

🗂️ Présentation du glossaire dans un mémoire

Au vu de tout ce que nous avons abordé jusqu’ici, nous pouvons dire sans risque de nous tromper que le glossaire a une fonction pédagogique. Dans la mesure où il a pour but d’édifier un profane sur des choses qu’il ignore. Pour atteindre l’objectif visé, il est important de savoir comment présenter un glossaire de manière méthodique.

Pour cela, l’utilisation de tableaux est l’une des meilleures méthodes. Nous aurons donc un modèle de glossaire avec deux colonnes et plusieurs lignes en fonction du nombre de mots à expliquer. Dans la première colonne, nous aurons les différents mots et expressions à expliquer, et dans la deuxième colonne, nous aurons la définition de ces mots. Globalement, le tableau se présentera ainsi qu’il suit :

Termes Définition

A titre de rappel, il est recommandé de définir les mots par ordre alphabétique, et non pas selon leur ordre d’apparition dans le document.

✅ Conseils utiles pour réaliser un bon glossaire ?

Après avoir terminé la rédaction, il est important de prendre aussi suffisamment de temps pour faire le glossaire. À la différence de l’index qui se situe à la fin du mémoire et qui regroupe également des termes plus ou moins techniques, le glossaire a une fonction didactique. Cela veut dire qu’à travers votre glossaire, le lecteur doit pouvoir s’approprier quelques mots-clés contenus dans le mémoire. Pour cela, la catégorisation est cruciale. Vous devrez vous limiter aux mots et expressions les plus importants du travail.

Il ne sert à rien d’encombrer le glossaire avec des mots qui n’ont pas un réel impact pour la compréhension du mémoire. Focalisez-vous sur l’essentiel ! Il n’a pas besoin de se faire sur plusieurs pages. En principe, une page pourrait amplement suffire.

Enfin, avant d’insérer une définition dans le glossaire, il est impératif de vérifier son exactitude. Il ne serait pas commode de donner une explication erronée sur un mot ou un concept. Par conséquent, si vous n’avez pas les termes exacts pour définir un mot, faites des recherches, afin d’être le plus précis possible. Toutefois, veillez à écrire dans un style simple, de manière à faciliter la compréhension.

🎓 Vous souhaitez recevoir un glossaire mémoire de qualité ?

Tout comme la rédaction d’une introduction ou d’une conclusion de mémoire, la rédaction du glossaire requiert un minimum de maîtrise. Nous mettons à votre disposition notre service de rédaction académique, à travers lequel vous pouvez bénéficier de notre aide pour la rédaction partielle ou complète de votre mémoire à un prix raisonnable.

S’agissant du glossaire spécifiquement, vous pouvez nous en confier la rédaction, même si vous avez écrit le mémoire vous-même. En effet, nous procéderons à une analyse minutieuse du document, afin de repérer tous les mots et expressions qui nécessitent une explication supplémentaire.

En faisant rédiger votre glossaire par nos soins, vous pourrez dormir tranquille, car la rédaction sera assurée par un enseignant de la même discipline que vous.

En effet, nous recrutons nos rédacteurs sur la base de plusieurs critères, parmi lesquels l’expertise dans un domaine spécifique. Ainsi, qu’il s’agisse d’un mémoire en logistique, en physique, en marketing, en communication, ou dans toute autre discipline, vous pouvez nous contacter. Étant donné qu’il s’agit de véritables experts, vous pouvez être sûr que chaque définition donnée sera exacte. Pour en savoir plus, contactez-nous !

📌 Glossaire de mémoire – exemples et modèles

Pour vous donner une idée plus concrète de sa structuration et de son contenu, nous allons vous présenter un modèle. Nous allons prendre un exemple de glossaire dans le domaine de la logistique.

Termes Définition
Affréteur C’est une personne qui joue un rôle d’intermédiaire entre un client qui a des produits à transporter et le transporteur lui-même.
Allotissement Il s’agit d’un moyen qui permet de prélever des articles ayant une même référence dans le but de les répartir en différentes commandes à traiter.
Approvisionnement en ligne C’est un procédé qui consiste pour une entreprise à passer une commande à travers Internet.
Besoins nets C’est la différence entre les besoins bruts et ceux qui sont disponibles.
Gerbage C’est une opération qui consiste à empiler des contenants.
Incoterms Ce sont des normes internationales fixant les termes commerciaux, notamment sur le plan des obligations et des responsabilités d’un acheteur et d’un vendeur.
Manutention Elle désigne le déplacement physique des produits ou marchandises dans un entrepôt.
Rafale Préparation simultanée de plusieurs commandes.
Transitaire Entreprise mandatée par un expéditeur ou un destinataire pour assurer la liaison entre les différents transporteurs.
glossaire exemple

    Coincé au travail ?

    Nous pouvons vous aider !

    Discipline*

    Sujet*

    E-mail*

    Numéro de téléphone

    Commander

      Type de service*

      Sélectionnez le service dont vous avez besoin.

      Numéro de téléphone

      Entrez votre numéro de téléphone mobile pour que notre responsable puisse vous contacter et vous fournir les détails de votre commande.

      Discipline*

      Choisissez la matière sur laquelle le travail sera effectué.

      E-mail*

      ndiquez votre adresse e-mail pour que notre responsable puisse vous contacter et vous communiquer les détails de votre commande.

      Niveau académique

      Indiquez votre niveau d'études.

      Date limite*

      Sélectionnez la date à laquelle vous souhaitez recevoir le travail complet.

      Nombre de pages

      Précisez le nombre de pages requis.

      Sujet*

      Précisez le thème de votre travail.

      Temps de contact

      Indiquez vos heures de disponibilité.

      Consignes

      Vous pouvez les décrire ici ou joindre un fichier contenant des instructions supplémentaires.

      Conditions générales d'utilisation et de vente